Quelles sont les démarches par étapes pour des funérailles chrétiennes ?

Les funérailles chrétiennes restent à ces jours le plus communs. Que l’on soit pratiquant ou non, il est possible d’y avoir recours si on le désire. Comme toutes autres funérailles, il existe quelques démarches à suivre et nous vous présentons les étapes dans cet article.

Prise de contact avec l’établissement religieux

Pour des funérailles chrétiennes, la première démarche est de contacter l’établissement religieux. C’est cette cérémonie à l’église qui marque réellement la spécificité des obsèques chrétiennes. Il est possible de se rapprocher d’un service de pompes funèbres pour l’organisation des funérailles chrétiennes. En effet, ce sont des professionnels qui ont l’habitude de ces démarches. C’est eux qui se chargeront de prendre contact avec le prêtre, le pasteur ou le presbytère. L’établissement religieux et plus précisément le curé pourront assister la famille dans l’organisation des funérailles. Ainsi, il pourra les guider dans la mise en œuvre des rites funéraires chrétiens.

Veillée funèbre

Une veillée funèbre peut avoir lieue à la résidence du défunt ou dans un funérarium. C’est une initiative prise par la famille pour se réunir et passer un dernier moment avec la personne disparue. La famille se recueille en veillant le défunt quelque temps après sa mort. C’est également un moyen pour être en communion pour se remémorer le passage du mort sur terre, son parcours et ses accomplissements. C’est une tradition qui n’est plus vraiment perpétuée de nos jours. Plusieurs bénédictions pourront se faire durant cet évènement des funérailles. Premièrement, le curé bénit le corps avant la mise en bière. Cela marque la dernière fois où le corps sera visible avant d’être scellé.

Organisation de la cérémonie religieuse

Plusieurs aspects doivent être abordés pour la cérémonie religieuse. Cela concerne essentiellement la liturgie qui sera donnée lors de la cérémonie funéraire en l’honneur du défunt. Le choix des textes bibliques sera discuté entre le curé et la famille. En effet, ils pourront être adaptés à la vie sur terre du décédé. Ce message pourra également servir à remonter le moral de la famille en deuil. En outre, le choix des chants fait également partie de ce qu’il faut organiser. Ces derniers sont très présents dans les messes chrétiennes. Par ailleurs, il existe des chansons spéciales dont les paroles s’accordent avec le contexte de la mort. Le curé pourra conseiller la famille si celle-ci ne s’y connait pas beaucoup. La famille pourra aussi choisir la gravure qu’il y aura sur la pierre tombale.

Mise en terre

La mise en terre fait partie intégrante des funérailles chrétiennes. Cependant, l’église ne trouve aucun problème à ce qu’une personne soit incinérée. À condition que cela se fasse dans l’esprit chrétien. Une petite cérémonie religieuse est faite au cimetière. Des textes bibliques relatifs à l’enterrement et à la mort sont lus par le curé. On chante également des chansons dans ce même contexte. Le cercueil est descendu dans le caveau par les agents des services de pompes funèbres. Pendant la mise en terre, le curé bénit le cercueil une dernière fois. Pour les personnes qui optent pour la crémation, leurs corps sont envoyés directement au crématorium après la cérémonie.