Sport

Les préceptes d'un bon randonneur

La randonnée, décryptage…

En 2018, jamais la randonnée n’a suscité un aussi grand intérêt pour les passionnés qui la pratiquent, 3 français sur 4 déclarent avoir randonné au moins une fois depuis les 24 derniers mois (source : FFRP). Bien plus qu’un phénomène tendance, le besoin de parcourir notre pays au grand air est aujourd’hui assumé. Et tous les moyens sont bons ! A pied, à vélo, à cheval, sur des skis ou en kayak, cette envie d’évasion se couple bien souvent à une éthique douce, sans motorisation. On trouve néanmoins aujourd’hui des organismes proposant des circuits en moto, quad et autres 4x4, permettant d’avaler les kilomètres plus rapidement.

Que mes pas me guident vers une rencontre !

Le monopole revient tout de même à la randonnée pédestre avec 15 millions de Français pratiquants (source : FFRP). Véritable atout pour fouler des chemins inaccessibles avec un véhicule deux ou quatre roues, elle fait de nombreux adeptes. Equipé de vos chaussures de rando, de votre besace contenant votre bouteille d’eau, l’encas du petit (ou du grand !), la crème solaire au besoin et surtout la carte de votre itinéraire, cette sortie du jour ponctue votre quotidien d’une brise d’apaisement. Avec toujours cette question : de qui ou de quoi allons-nous croiser le chemin aujourd’hui ? S’il y a bien un accessoire à ne pas oublier dans votre sac à dos, c’est votre appareil photo ! Si vous n’apercevez pas de chevreuil, à coup sûr vous tomberez sur un écureuil… ou un sanglier, ou un martin-pêcheur, ou des têtards… ou sur d’autres randonneurs, voir même des chasseurs, qui vous indiqueront le petit chemin creux menant au moulin tant convoité.

Accessible à tous, pour un moment d’égarement

Son caractère gratuit lui confère également un brassage social, générationnel et intemporel à forte valeur ajoutée. Chacun son niveau, chacun sa distance. Les Offices de Tourisme et autres structures en charge du balisage des chemins proposent souvent des « rando-guides ». Ces petits fascicules sont conçus pour se transporter facilement et contiennent les informations essentielles pour ne rien manquer des curiosités locales. Avant de partir, vous aurez ainsi déjà une idée du temps approximatif que vous passerez à marcher, de la distance à parcourir, du dénivelé ou encore des attraits culturels de l’itinéraire. A vos bâtons de marche ! De la balade rocheuse d’une demi-journée au bivouac de plusieurs jours sur les chemins de bord de mer, un bon randonneur n’a besoin que de sa motivation et d’un équipement adapté à sa pratique pour profiter de chaque instant. Les écrans restent bien souvent loin derrière nous, au profit de la discussion avec l’autochtone pour se renseigner, de la carte pour se repérer, de la fontaine pour s’abreuver, du gîte ou du refuge pour manger et dormir. Prenez votre bonne humeur, la nature s’occupe du reste…