No 332 30 Tishri 5775 Vendredi 24 Octobre 2014 Parachat Noa'h
Horaires de Chabbat
  Jérusalem : 17:22-18:34
  Tel Aviv : 17:36-18:35
  Haïfa : 17:27-18:34
  Ashdod : 17:37-18:36
Paris : 18:26-19:31
Marseille : 18:23-19:23


       sommaire Accueil Hamodia Je m'abonne Annoncer Archives Contactez-nous Prix: France 1 Euro Autre pays : 2 Euro - 5 shekels
Nétanyaou envisage des élections au printemps 2015
Avec la rentrée parlementaire, lundi 27 octobre, la classe politique israélienne s’apprête à entrer dans une très vive période de turbulences qui pourrait aboutir à la dissolution de la 19e ...Plus
Les grossières erreurs de John Kerry
En accusant Israël de « faire émerger Daech », le Secrétaire d’État américain, s’est à nouveau attiré les foudres des dirigeants israéliens, et il a prouvé qu’il ne comprend ...Plus
Plusieurs pays européens prennent clairement position pour la création d’un État palestinien
S’agit-il d’une série de réactions « épidermiques » de la Suède, de la Grande-Bretagne, de l’Espagne et de la France en passe de reconnaître le futur État palestinien ? Ou bien ...Plus
Israël se mobilise contre le virus Ebola
...Plus
Les communautés francophones en Israël
Le sociologue Its’hak Dahan est né au Maroc, et vit en Israël depuis les années 1960, il a travaillé pendant longtemps à l’Agence juive, en France et au Canada. Auteur d’une recherche ...Plus
Importantes découvertes en neurologie
Bookmark and Share
 No 29 février 2012, Société


En réaction à une agression, notre cer-
veau déclenche une chaîne de réac-
tions biochimiques qui provoquent, dans les glandes adrénalines, une libération de cortisol. Cette substance est un véritable régulateur métabolique, qui stimule l’augmentation
du glucose dans le sang, et permet de mobiliser de l’énergie à partir des réserves de l’organisme. Le Dr Gil Levkowitz et son équipe du département de Biologie cellulaire et moléculaire de l’Institut Weissmann ont découvert, dans certains neurones spéciaux situés dans l’hypothalamus, l’existence d’un commutateur capable de commander la production
d’une hormone (appelée «   corticotropine 
» ou CRH), qui une fois libérée, déclenche un signal biochimique qui aboutit à la production de cortisol.
Cette équipe de chercheurs a également constaté qu’une protéine OTP est également impliquée dans les différentes étapes de production de CRH. Cette protéine fonctionne à la manière d’un interrupteur électrique,
tantôt pour libérer du cortisol, tantôt pour demander aux glandes surrénales d’en produire. Conduites sur une espèce aquatique particulière
le poisson-zèbre, qui a la possibilité
de régénérer des parties de son corps en cas de blessure  –  ces recherches expliquent un certain nombre de troubles constatés dans la schizophrénie et la dépression ou liés au stress post-traumatique. Ces importantes
avancées en neurologie ont été confirmées
par d’autres chercheurs, notamment une équipe dirigée par les Pr Alon Chen et Yé’hezkiel Sztainberg. Elles permettront de mieux comprendre l’étiologie de la maladie d’Alzheimer ainsi que certaines pathologies immunologiques.